Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 octobre 2012

Les Notes / 18

drogues & alcool – ça correspondait à la conception de la vie & de la littérature qu’avait Kerouac / fondant son œuvre sur sa vie, sur ses expériences, les substances devenaient des multiplicateurs & des accélérateurs de vie, des approfondisseurs d’expérience / elles l’aidaient à entretenir perpétuellement une sorte d’état d’esprit romanesque (voir Desolation Angels : tout pour la tragédie) & à garder haut le moral (« c’était une nuit grandiose », « moment historique », etc. – tout aurait été beaucoup moins historique & excitant & grandiose si tout le monde, à commencer par mononcle Jack lui-même, avait été à jeun)

Écrire un commentaire